n°32
Novembre
2015
Ça bouge au RI3 !

Ce n’est pas si fréquent, parlons un peu du Réseau des Informaticiens de l’IN2P3 et de l’IRFU, le RI3. Pour certains, cela reste une structure floue, sans impact clairement identifié, dont on admet volontiers ne pas bien connaitre les actions, encore moins les rouages. Par contre, on lui attribue, à juste titre, l’organisation des Journées Informatique et leur succès. Cela tombe bien, les JI reviennent en 2016 (fin septembre début octobre, à Clermont) !

Tout d’abord : avouons-le, cet article est écrit à quatre mains, car Christian, qui voit se profiler une heureuse retraite à l’horizon, passe la main à Frédérique pour l’animation du RI3. Mais soyez rassurés (ou restez inquiets, c’est selon ;-), Christian reste là pour surveiller que tout se passe bien, pour encore un peu moins d’un an maintenant.

CCRI du RI3, kesako ? Loin de reposer sur une seule personne, ou deux, l’animation du réseau se discute et se met en place au sein du comité de coordination du réseau (CCRI). Depuis le printemps dernier, la petite dizaine de personnes qui compose ce comité a pris le parti de se réunir au moins une fois par mois, se voulant une structure plus réactive, à même d’interagir aussi avec le directeur du Centre de Calcul, le chargé de mission à l’informatique et le DAS (directeur adjoint scientifique) chargé du Calcul à (...)

lire la suite

Infrastructure

CentOS Seven, changement de cap

Le système d’exploitation Scientific Linux (SL) [1] est utilisé depuis 2003 par la communauté HEP [2] et par l’IN2P3 pour ses environnements de calcul. Scientific Linux est l’un des clones de la très populaire distribution commerciale Red Hat Enterprise Linux (RHEL) [3]. SL est né d’une initiative du laboratoire américain Fermilab [4], initiative à laquelle le CERN [5] a apporté une forte contribution. Depuis la version 3 de SL, très instable à ses débuts, à la version 7 en 2015, un long chemin a été parcouru. La qualité du conditionnement du système d’exploitation n’a cessé de s’améliorer pour arriver aujourd’hui à un niveau comparable à bon nombre de distributions commerciales. Toutefois, des interrogations émergent sur le cap à tenir. Si le conditionnement de Scientific Linux n’a plus à rougir face à ses compétiteurs, la politique de fourniture des mises à jour semble encore perfectible. Certains la jugent en retrait par rapport à celle de la distribution CentOS [6], autre clone populaire de RHEL. Des interrogations sur la pérennité de l’offre Scientific Linux sont également très présentes. Le (...)

lire la suite

Communauté

Dans les coulisses de l’école informatique

Chaque année, l’IN2P3 organise une école informatique (voir l’interview de Thierry Ollivier dans ce numéro). La préparation de la dernière en date [1] s’est révélée une expérience très enrichissante pour tous ses acteurs. Le thème était très ambitieux, mais l’équipe rassemblée à cette occasion, emmenée par le tandem Thomas Lallart de l’INRA et Foudil Brétel du CC-IN2P3, a relevé le défi, avec un certain panache, je tiens à le souligner. Bien sûr, l’engagement, les compétences et le talent des intervenants ont été les principaux ingrédients de la réussite de cette petite aventure humaine. Mais je voudrais citer trois outils qui ont rendu possible celle-ci, vécue par une équipe dispersée géographiquement. GitLab, le gestionnaire de dépôt de code partagé par un groupe de développeurs, a permis à chaque membre de l’équipe de connaître dès la conception, commenter, modifier ou compléter la production de ses collègues. Pas seulement du code, mais aussi et en l’occurrence surtout, des énoncés des exercices et des présentations. Rappelons que le CC-IN2P3 offre un service GitLab national, et (...)

lire la suite

Infrastructure

Docker & HENP

Le développement logiciel en physique des hautes énergies – en particulier pour les expériences LHC – met en jeu l’assemblage et l’intégration d’un grand nombre de biblio-thèques (externes ou internes, scientifiques ou générales), qui doivent être ensuite compilées, testées et installées sur les machines de production. De plus, et à cause des ressources limitées disponibles, les logiciels des expériences ne sont testés et déployés que sur un jeu très limité de plateformes, architectures, chaînes de compilation et systèmes d’exploitation. Mécaniquement, l’installation d’un environnement de travail sur une machine de développement avec un système légèrement différent (Debian/CentOS/...), ou bien sur une machine de production exploitant une nouvelle architecture, est généralement un processus itératif chronophage, surtout lorsque les performances natives (sans machine virtuelle) sont requises. En effet, les machines virtuelles (VM) ont grandement facilité le développement et le déploiement d’applications d’une part, ainsi que la gestion et l’optimisation de l’utilisation de clusters de calcul d’autre part. Cependant, la virtualisation de (...)

lire la suite

Evénement

SC’15 : le CC-IN2P3 et l’Idris représentent le CNRS auprès des grands acteurs du calcul intensif et du big data

Du 16 au 19 novembre, le CC-IN2P3 a présenté pour la 2e fois un stand commun avec l’Idris à la conférence SuperComputing qui s’est tenue à Austin au Texas (Etats-Unis). Pour la 27e année consécutive, SuperComputing, vitrine majeure du calcul haute performance et du Big Data, a été le rendez-vous incontournable des acteurs industriels et académiques du secteur de l’informatique de pointe pendant une semaine de conférences, de workshops et de présentations. Près de 12 000 visiteurs se sont déplacés pour assister à cet événement qui se veut aussi le plus grand salon au monde où sont présentées les dernières innovations et applications du domaine. Sur le stand du CNRS, était présentée l’infrastructure du CC-IN2P3 et de l’Idris, en mettant l’accent sur la complémentarité de leur offre HPC et HTC (pour High Troughput Computing). Un focus sur le traitement des données pour le LSST était également là pour rappeler le rôle primordial joué par le (...)

lire la suite

Rechercher
Abonnement
Pour vous abonner/désabonner, suivez ce lien.
Proposer un article
Vous souhaitez proposer un article ? Envoyez un mail à IN2P3Informatique@in2p3.fr.
Equipe

Directeur de la publication  : Alain FUCHS.
Responsables éditoriaux : Giovanni LAMANNA et Pierre-Etienne MACCHI.
Comité de rédaction : Frédérique CHOLLET LE FLOUR, Virginie DELEBARRE DUTRUEL, Christian HELFT, Dirk HOFFMANN et Gaëlle SHIFRIN.

logo CCIN2P3
© 2015 CCIN2P3