n°19
Décembre
2011
Le RI3/DEV et les réseaux développeurs au CNRS

Au cours des dernières années, des réseaux d’informaticiens traitant du thème de la production de programmes se sont créés dans l’environnement Enseignement Supérieur-Recherche (ESR). Comment se place la branche « DEV » de notre réseau dans ce paysage ?

Calcul

Le Groupe Calcul [1] (issu du réseau Mathrice) est structuré depuis 2009 en deux entités : le réseau métier calcul scientifique et le GDR Calcul. Il se donne comme objectif de regrouper les différents acteurs du calcul scientifique, dont le "HPC" (High Performance Computing), tant au niveau académique qu’au niveau industriel.

Il organise des journées scientifiques et technologiques, et plusieurs formations chaque année.

La prochaine école informatique de l’IN2P3 (voir l’annonce dans cette lettre) est co-organisée avec le réseau Calcul [2]. Le Groupe Calcul vient de fêter le millième inscrit sur sa liste de discussion.

PLUME

Un des thèmes de la plate-forme PLUME de promotion du logiciel libre dans notre communauté, bien connue maintenant, est la production de logiciels dans l’environnement de la recherche (« développement »). C’est à mon sens un des thèmes (avec celui de la physique, voir l’article sur PLUME dans ce numéro) qui a le plus de potentiel d’expansion. Ne serait-ce qu’au CNRS, je sais que l’expertise d’utilisation de logiciels libres pour développer des programmes est bien plus importante que la liste des logiciels possédant une fiche PLUME [3], pourtant déjà bien fournie, ne le laisserait supposer.

Développeurs qui lisez cet article, proposez la rédaction de fiches sur un des logiciels que vous utilisez tous les jours et qui n’est pas dans cette liste, mieux, rejoignez l’équipe des responsables thématiques de PLUME, qui manque de bras ! Il est très important de noter que le volet « DEV-ESR » de PLUME permet à tout projet de développement au sein de la communauté ESR, et donc en particulier de la nôtre à l’IN2P3, de se faire référencer [4].

 

 

 

DEVLOG

Il y a maintenant pas loin de deux ans, un groupe de personnes issu du projet PLUME a proposé la mise sur pied d’un réseau de développeurs [5] pour les besoins de la recherche scientifique. Incontestablement, l’action la plus visible de ce réseau (ou plutôt de son comité de pilotage) a été la tenue des JDEV à Toulouse en septembre dernier. Ces JDEV ont réuni pendant deux jours plus de 200 développeurs de notre communauté, dont une vingtaine de l’IN2P3. L’organisation de ces JDEV a été l’occasion de considérablement élargir la portée du réseau, passant du niveau CNRS au niveau EPST/Enseignement supérieur (bien que, là comme ailleurs, ce dernier soit proportionnellement moins représenté). Le comité de pilotage a donc été redéfini, et va réellement commencer son activité (en dehors des JDEV) au début de l’année 2012. Il est actuellement composé de Janet Bertot (INRIA), Elodie Bourrec (Univ. Toulouse), Frédéric Camps (CNRS/LAAS), Francoise Conil (CNRS /LIRIS), Anne Facq (CNRS/CRPP), Pascal Dayre (CNRS/IRIT), Vincent Delos (Paris Descartes), Stefan Gaget (CNRS/IBL), Maxence Guesdon (INRIA), Christian Helft (CNRS/LAL), Olivier Porte (CNRS/DSI), Hervé Richard (INRA), Luc Saccavini (INRIA), Christian Surace (CNRS/LAM).

Je rappelle que les vidéos des JDEV, dont les interventions du RI3 (présentations de la production de logiciel dans l’expérience ATLAS et du RI3), sont disponibles [6].

Quelles perspectives pour le RI3/DEV ?

Ces dernières années, une activité majeure du RI3 a été représentée par le groupe « Forge », animé par David Chamont du LLR, qui a accompagné la mise en place d’une plateforme Redmine au CCIN2P3, mise à la disposition de tous les développeurs de nos instituts. Je viens de reprendre des mains de David la charge de l’animation du RI3/DEV, et, à partir de l’acquis, je voudrais articuler les activités de ce sous-réseau autour des quelques idées suivantes :

  • la mise en place d’un comité de pilotage composé de quelques développeurs motivés ; cet article tient lieu d’appel à candidatures ! Noter que les animateurs « historiques » du réseau, David en l’occurrence, sont membres « de jure » de ce comité de pilotage
  • l’organisation de « mini-formations », sur une journée, soit en présentiel soit en s’appuyant sur l’infrastructure des webinaires, qui reprendraient par exemple les thèmes des ateliers les plus réussis des JDEV ; ces ateliers auront un caractère « utilitaire », avec des travaux pratiques centrés sur un outil replacé dans un contexte plus général : Eclipse/IDE, Symfony/frameworks Web, GIT/gestionnaires de code etc.
  • la structuration de « groupes d’expertise », qui réuniraient des développeurs pratiquant et « évangélisant » une technique de développement : « clean code », développement piloté par les tests (TDD), SCRUM, …
  • la réflexion sur la mise en place à l’IN2P3 d’un environnement global d’aide à la production de logiciels, dont la forge actuelle serait un embryon : outils d’intégration continue, outils de déploiement, environnements de développement sur les trois plateformes majeures (pour ceux qui n’en disposent que d’une et veulent porter leurs programmes sur les autres), machines virtuelles de test avec les différentes déclinaisons d’OS de production de notre discipline. Cette réflexion s’appuiera sur le mouvement « devops » (intégration développement-infrastructures d’exécution) [7] ; bien sûr tout ceci a un délicieux parfum de cloud.
  • Un programme nourri de webinaires

Inutile de préciser que ces idées prennent racine dans tous les échanges que j’ai pu avoir avec les acteurs des réseaux mentionnés ci-dessus. Elles ne demandent qu’à être rediscutées, élargies, focalisées, mais surtout implémentées !

J’attends avec impatience vos propositions de participation.

Christian HELFT

[1] http://calcul.math.cnrs.fr/

[2] http://indico.in2p3.fr/conferenceDi...

[3] http://www.projet-plume.org/logicie...

[4] http://www.projet-plume.org/fiches_...

[5] http://devlog.cnrs.fr/

[6] http://webcast.in2p3.fr/events-jour...

[7] http://devops.fr/