n°2
Septembre
2008
Le CC-IN2P3 s’exporte en Corée

Cette année a été créé le Laboratoire International Associé (LIA) France – Korea Particle Physics Laboratory (FKPPL) par l’IN2P3-CNRS, l’Ecole Polytechnique, l’Université Paris-Sud et l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, en partenariat avec 7 établissements coréens. L’objectif de ce LIA est de renforcer les collaborations dans les domaines de la physique des hautes énergies et des grilles informatiques. Ce LIA est issu de la volonté du CNRS et de l’IN2P3 de tisser des liens plus étroits avec les établissements de recherche en Asie. Son objectif est de dynamiser les échanges scientifiques entre la France et la Corée dans le domaine de la physique des hautes énergies et des grilles informatiques en s’appuyant sur les collaborations déjà établies entre les équipes de recherche.

Le premier comité de pilotage du LIA s’est tenu à Séoul le 21 juillet 2008. Celui-ci a passé en revu et s’est prononcé sur le financement des premiers projets scientifiques proposés dans le cadre du FKPPL.

Les travaux entrepris par les équipes des deux pays dans l’exploitation des grilles pour la recherche de nouveaux médicaments avaient déjà débouché en 2007 sur l’identification de molécules prometteuses pour combattre la malaria et la grippe aviaire.

Aujourd’hui, une forte collaboration s’établit entre le Centre de Calcul de l’IN2P3/CNRS et le KISTI, Centre national de ressources informatiques coréen, pour la mise à disposition de ressources informatiques massives en Corée en vu de l’analyse des données de l’expérience ALICE sur le LHC, grâce à la technologie des grilles informatiques.

Rappelons que le LHC Computing Grid est une infrastructure internationale de grille, composée de centaines de sites hiérarchisés, qui vise à analyser et stocker les immenses quantités de données générées par le LHC. Ce puissant accélérateur, qui sera mis en production le 10 septembre prochain, devrait ainsi engendrer près de 15 millions de milliards d’octets de données par an.

Dans le cadre du LIA avec la Corée, le CC-IN2P3 collabore depuis plusieurs mois avec le KISTI afin de renforcer sa participation à la grille LCG en tant que site de niveau 2, spécifiquement dédié à l’analyse des données de l’expérience ALICE.

L’expérience ALICE a pour objectif l’étude de la matière nucléaire dans un état extrême de température et de densité, appelé le plasma de quarks et de gluons qui aurait existé quelques microsecondes après le Big-Bang. Cette expérience pourra ainsi apporter des éclairages nouveaux sur les questions fondamentales telles que l’organisation ultime de la matière soumise à l’interaction forte et l’état de la matière dans les premiers instants de l’Univers.

Dans la même optique, le CC-IN2P3 fait également bénéficier le KISTI de son expertise dans le domaine de l’opération de l’infrastructure européenne de grille EGEE, qui supporte la grille LCG.

L’une des premières actions concrètes de la collaboration entre le CC-IN2P3 et le KISTI est de mettre sur pied et de déployer une organisation virtuelle (VO) dédiée au FKPPL. Celle-ci permettra, entre autres, aux étudiants coréens qui ont suivi l’école d’été sur les grilles organisée à Séoul du 14 au 25 juillet 2008, de mettre en application les techniques qu’ils ont apprises sur une architecture internationale. Cette nouvelle VO devrait être opérationnelle dans les prochaines semaines.

Gaëlle Shifrin et Dominique Boutigny (CC-IN2P3)