n°9
janvier
2010
Aconit, une association pour la conservation du patrimoine de l’informatique

L’ACONIT est une Association pour un CONservatoire de l’Informatique et de la Télématique, fondée à Grenoble en 1985, création "visionnaire" d’universitaires et d’industriels qui ont alors pris conscience que sans conservation préventive, il n’y aurait plus de traces de l’explosion scientifique et sociale qu’a vécue la communauté des informaticiens. Elle conserve le patrimoine matériel, logiciel et la documentation associée, sans lesquels aucune réflexion historique ne serait plus possible ensuite. ACONIT a su constituer en 25 ans une des plus importantes collections française et européenne. Elle pratique la conservation patrimoniale, pour une réflexion et une diffusion de la culture scientifique et technique dans le domaine de l’informatique et des innovations associées.

L’association décline sa mission selon trois axes :
- conserver le patrimoine, l’inventorier, enregistrer les savoir-faire, créer des supports de mémoire ;
- participer à une réflexion sur le développement de la science et de la technique informatique dans ses implications scientifiques, industrielles et sociétales, particulièrement sur la culture de l’innovation qui l’a porté ;
- diffuser histoire et réflexions pour participer à la diminution de la fracture numérique en ouvrant la culture scientifique à tous.

La collection, réunie grâce à des dons, est composée de quelque 2000 machines. Elle comporte un fonds de la Cité des Sciences et de l’Industrie confié à ACONIT. La diversité des matériels est un atout important qui permet de répondre au besoin d’en illustrer l’histoire, d’observer l’évolution du design industriel et de prendre en compte les grandes innovations. Les nombreux logiciels et documents conservés et valorisés sont autant de nécessaires témoins. Il suffit de visiter la base d’inventaire sur le site www.aconit.org pour s’en convaincre. La sensibilisation du public et des donateurs potentiels au patrimoine est un objectif constant. Des actions de rappel, renouvelées, auprès des individus, des laboratoires et des entreprises sont nécessaires pour éviter des pertes irréparables, encore trop fréquentes.

Les partenaires sont les collectivités territoriales, Ville de Grenoble, Conseil Général de l’Isère et Grenoble Alpes Métropole, qui assurent l’hébergement de la collection. Elles participent aussi avec la région Rhône-Alpes à l’étude et la mise en place d’actions culturelles et d’expositions. Les centres de recherche et les universités s’associent aux travaux, exposés et conférences en mettant les hommes, les compétences et leurs locaux à disposition. L’industrie locale, intensément engagée dès l’origine dans la création de l’association, continue de soutenir cette action de diffusion culturelle.

L’année 2004 voit la reconnaissance de notre savoir-faire en matière d’inventaire et de gestion. L’association rejoint le réseau national de Sauvegarde du Patrimoine Scientifique et Technique Contemporain www.patstec.fr, piloté par le CNAM - Musée des Arts et Métiers. Dans ce contexte elle a une mission patrimoniale étendue aux autres disciplines scientifiques, aidant au repérage, à l’inventaire et à la sauvegarde des matériels scientifiques et techniques contemporains dans les universités, laboratoires et entreprises de Rhône-Alpes Sud.

Parmi les plus réalisations les plus récentes, citons :

Des supports et documents divers :
- des DVD qui racontent les machines (calculateur analogique SEA OME P2, machine classée monument historique ; calculatrice mécanique Brunsviga ; premier calculateur électronique de Bull GAMMA 3…)
- des DVD qui parlent de parcours de chercheurs informaticiens ou physiciens pionniers dans leur domaine (Louis Bolliet, Albert Lacaze…)
- un livre grand public très imagé et bien informé qui connaît un grand succès « Des objets qui racontent l’histoire : L’informatique »
- des conférences, séminaires techniques et colloques.

Des expositions et visites : Un catalogue est à disposition des écoles et collèges, lycées et universités. Il comporte :
- des modules d’expositions thématiques pour tout public « histoire de la mécanographie », « histoires de mémoires », « langage machine », « la lettre et l’ordinateur »...
- une mallette pédagogique à destination des élèves des classes de 3ème pour comprendre « les technologies des mémoires informatiques »
- des visites guidées mensuelles, généralistes ou thématiques, de la collection.

Un évènement en 2008 : « Chroniques - informatiques, Au doigt et à l’œil », une exposition tout public sur l’histoire de l’homme en relation avec ses outils de calcul et de traitement de l’information, créée et présentée par ACONIT au fort de la Bastille à Grenoble. Elle a accueilli 6000 visiteurs en 2 mois.

Année 2009 : hors la programmation habituelle
- visites guidées et portes ouvertes le premier samedi de chaque mois
- diffusion de l’exposition itinérante « Chroniques - informatiques, Au doigt et à l’œil » au Palais du Parlement à Grenoble, puis Toulon et Mulhouse…
- interventions à l’IUFM de Grenoble et dans des établissements scolaires
- participation à l’appel à projet Rhône-Alpes « TIC et développement durable », projet retenu.

L’ACONIT, Association pour un conservatoire de l’informatique et de la télématique a pour finalité la création, à moyen terme, avec les collectivités, les centres de recherche, les industries productrices de logiciels et matériels du bassin Grenoblois et de la région Rhône-Alpes, d’un « Musée - vitrine de l’informatique, hier, aujourd’hui et demain ». Ce sera un pôle d’exposition, de recherche en histoire et une vitrine de la recherche et de l’innovation, dans le domaine de l’informatique : un lieu de culture pour tous et de tourisme scientifique de niveau international.

Maurice GEYNET