n°32
Novembre
2015
SC’15 : le CC-IN2P3 et l’Idris représentent le CNRS auprès des grands acteurs du calcul intensif et du big data
© CC-IN2P3 / CNRS

Du 16 au 19 novembre, le CC-IN2P3 a présenté pour la 2e fois un stand commun avec l’Idris à la conférence SuperComputing qui s’est tenue à Austin au Texas (Etats-Unis). Pour la 27e année consécutive, SuperComputing, vitrine majeure du calcul haute performance et du Big Data, a été le rendez-vous incontournable des acteurs industriels et académiques du secteur de l’informatique de pointe pendant une semaine de conférences, de workshops et de présentations. Près de 12 000 visiteurs se sont déplacés pour assister à cet événement qui se veut aussi le plus grand salon au monde où sont présentées les dernières innovations et applications du domaine.

Sur le stand du CNRS, était présentée l’infrastructure du CC-IN2P3 et de l’Idris, en mettant l’accent sur la complémentarité de leur offre HPC et HTC (pour High Troughput Computing). Un focus sur le traitement des données pour le LSST était également là pour rappeler le rôle primordial joué par le CC-IN2P3 dans cette expérience dont les données seront traitées à part égale entre le centre lyonnais et le National Center for Supercomputing Applications (Illinois, Etats-Unis). Au terme des dix ans du programme, ce sont 37 milliards d’objets qui seront stockés, soit un volume total de 500 pétaoctets de données.

L’Idris avait lui choisi de mettre en avant le projet E-Biothon, une plateforme en réseau hébergée au centre parisien et destinée à accélérer et faire progresser la recherche biomédicale. Constituée de plus de 16 000 cœurs de calcul pour une puissance de 56 téraflops, cette plateforme permet d’aborder le traitement des données complexes de la biologie d’aujourd’hui afin de mettre au point les logiciels applicatifs de demain. Cette plateforme est issue de la collaboration de plusieurs partenaires : le CNRS, IBM, Inria, l’Institut Français de Bioinformatique et SysFera.

Au-delà de cette présentation, ce stand a également été une fois de plus le point de rencontre et de discussion des différents acteurs du calcul au CNRS. SuperComputing est aussi l’occasion pour le CNRS d’être présent à un niveau international aux côtés d’autres organismes français importants, tels que le CEA ou Inria, avec lesquels un ‘French Tour’ est organisé, dans le but de renforcer la cohésion et la visibilité de l’ensemble des stands français.

Tout au long de la semaine, plusieurs points forts sont par ailleurs venus rythmer la venue des visiteurs. Le CC-IN2P3 avait misé sur la réalité virtuelle pour mettre en valeur son activité. Une immersion dans le système solaire via un Oculus Rift était proposé, prétexte à présenter l’expérience LSST. Des cardboards permettant de visualiser les vidéos sphériques du centre et du LSST étaient distribuées aux visiteurs les plus concernés. En outre, la société UNIVA, fournisseur du logiciel de gestion de batch du CC-IN2P3, était partenaire du stand et offrait un Oculus au gagnant d’un tirage au sort. Enfin, un Gyropode a été remporté sur le stand par un des participants du French Tour.

Enfin, citons rapidement quelques exemples des grandes tendances dévoilées ou confirmées lors du salon : les technologies liées aux accélérateurs de calcul (GPU, FPGA et Xeon-Phi) qui ont fait l’objet de plusieurs présentations. IBM a par exemple présenté ses neuroprocesseurs (IBM syNAPSE) qui s’inspirent du fonctionnement des neurones pour traiter l’information d’une façon nouvelle et rapide. En ce qui concerne le réseau, on a pu constater que les lignes à 100 Gb/s semblent désormais s’être généralisées. En matière d’infrastructure, on voit apparaître des solutions de refroidissement direct liquide à double phase (liquid cooling). Enfin, on a une nouvelle fois annoncé la mort des bandes magnétiques censées être remplacées par les disques flash…

Gaëlle SHIFRIN

Infrastructure

Docker & HENP
Rechercher
     

Directeur de la publication  : Alain FUCHS.
Responsables éditoriaux : Giovanni LAMANNA et Pierre-Etienne MACCHI.
Comité de rédaction : Frédérique CHOLLET LE FLOUR, Virginie DELEBARRE DUTRUEL, Christian HELFT, Dirk HOFFMANN et Gaëlle SHIFRIN.

logo CCIN2P3
© CCIN2P3