n°33
Mars
2016
Les JRES2015, encore une édition enrichissante

Les JRES, qui rassemblent désormais tous les deux ans plus de 1300 ASR (gestionnaires de ressources informatiques) des établissements d‘enseignement supérieur et de recherche en France, ont tenu leur 11e édition à Montpellier en décembre dernier. Même si une partie importante du programme est consacrée aux problématiques des campus universitaires, les JRES restent une source quasi inépuisable d’inspiration pour la gestion des ressources informatiques des laboratoires de l’IN2P3. Cette année, nous avions même un représentant de notre communauté au sein du comité d’organisation : Jérôme Bernier, du CC-IN2P3, et plusieurs présentations signées ou présentées par des collègues de l’IN2P3 :

FG-Cloud : Cloud communautaire distribué à vocation scientifique
Mohamed Airaj, Catherine Biscarat, Cécile Cavet, Nicolas Clementin, Sébastien Geiger, Christine Gondrand, Vanessa Hamar, Michel Jouvin, Vincent Legoll, Sha Li, Charles Loomis, Matthieu Marquillie, Gilles Mathieu, Jérôme Pansanel, Guillaume Philippon, Jean-Marc Pierson, Mattieu Puel, Geneviève Romier, François Thiebolt, Andrej Tsaregorodtsev

Du smartphone au frigo : la grande évasion du mot de passe
Serge Bordères

Interpréter vos flux avec znets2
Thierry Descombes, Jérôme Fulachier, Ismaël Zakari Touré

Building, Configuring, Deploying and Running Distributed, Peta-scale Data Analysis Software at IN2P3
Fabrice Jammes, Yvan Calas, Fabio Hernandez, Jacek Becla

FG-iRODS : mutualisation d’expertise et infrastructure distribuée pour un accès transparent et hautement disponible aux données scientifiques
Jérôme Pansanel, David Benaben, Catherine Biscarat, Yonny Cardenas, Hélène Cordier, Pierre Gay, Benoit Hiroux, Gilles Mathieu, Emmanuel Medernach, Jean-Yves Nief, Geneviève Romier

Comme pour les JDEV au début de l’été dernier, nous avons demandé à quelques participants de répondre à quelques questions. Voici les réponses de Valérie Givaudan (LAL), Sylvain Garrigues (LAPP), Benoit Delaunay (CC-IN2P3), Laurent Fortin (Ganil), François Legrand (LPNHE) et Khalil Chawoshi (Subatech).


1- Qu’est-ce qui t’a décidé(e) à participer aux JRES2015 ?

VG C’est toujours un moment riche de rencontres entre ASR du même monde (en gros) avec souvent des problèmes identiques. Le programme.

SG Les JRES sont toujours l’occasion d’échanges intéressants. Le programme est varié et on y trouve son compte, que l’on soit plutôt "systèmes" ou plutôt "réseaux".

BD Pour être vraiment honnête, trois choses m’ont décidé. Le programme qui m’a semblé être assez diversifié et intéressant (nous avions un espion dans la place en la personne de Jérôme B. qui nous en a facilité la lecture). Les JRES sont toujours des moments d’échanges privilégiés avec les informaticiens de la communauté éduc/recherche et rien que ça, ça vaut le détour. Le CC-IN2P3 avait du matériel réseau à poser au LUPM, c’était l’occasion grouper deux missions en une.

LF Ma dernière participation datait de 2005 à Marseille, il était donc temps de redécouvrir les JRES 10 ans après.

FL Rencontrer et discuter avec les collègues, c’est important ! Mais aussi avoir des retours sur les outils et les pratiques des collègues, découvrir de nouveaux outils, rencontrer les constructeurs etc...

KC Mes collègues et moi nous participons (en alternance) aux JRES. Je pense que, comme pour tout le monde, c’est pour être au courant de ce qui se passe ailleurs dans notre communauté (problèmes, nouvelles technos mises en place, etc.) et rencontrer les collègues et discuter avec eux.


2- Quelle est LA présentation disponible en vidéo sur le site des JRES que tu conseillerais de regarder ?

VG Catalogue des services, 3 regards croisés sur sa mise en œuvre et son cycle de vie.

SG "Mission Rosetta", en session d’ouverture, parce que cette odyssée spatiale est un challenge scientifique qui fait rêver. Et en tant qu’ASR, ça fait du bien de penser que quelque part, notre travail quotidien participe aussi *un peu* à la réussite de ces projets !

BD Forcément la présentation d’ouverture "Mission Rosetta, à la découverte de nos origines" de Philippe GAUDON. Pourquoi ? Pour la fraicheur du sujet.

LF Si vous avez le temps, c’est la vidéo à voir, on parle si peu du temps ... Temps, Déterminisme et Sécurité.

FL Du smartphone au frigo : la grande évasion du mot de passe Je pense que je vais reprendre la trame de cette session pour faire une présentation de sensibilisation au sein de mon labo.

KC Difficile de choisir !! j’ai beaucoup apprécié "Détection d’anomalies réseau par apprentissage non supervisé".


3- Qu’as-tu appris de plus significatif, au point de vue de l’impact sur tes propres activités, au cours de ces JRES ?

VG Que la démarche initiée chez nous concernant la gestion des logs est la bonne.

SG Pas de gros impact sur mon activité, mais un certain aperçu des nouvelles technologies réseau/télécom qui nous attendent dans les prochaines années.

BD Je retiens le message de Benoit MOREAU, Fonctionnaire de Sécurité des Systèmes d’Information du MENESR, sur la nécessité absolue de communiquer et de travailler ensemble, utilisateurs et informaticiens, pour rendre nos systèmes plus sécurisés.

LF Qu’un certain nombre de services collaboratifs sont proposés en doublons par les labos, universités, Renater, CNRS, …

FL La possibilité d’utiliser des traitements statistiques pour détecter des comportements anormaux (fouille des logs). Si j’ai le temps, j’essaierai...

KC J’ai particulièrement suivi les présentations qui avaient un rapport avec le support aux utilisateurs (surtout la qualité du support) et la surveillance du réseau.


4- Qu’as-tu appris de plus significatif, au point de vue de l’impact potentiel sur l’évolution de l’informatique à l’IN2P3, au cours de ces JRES ?

VG Un certain décalage entre les préoccupations montrées aux JRES et celles de l’IN2P3.

SG EVPN, VXLAN, SDN... les technos avancent pour rapprocher encore plus les sites et collaborations, et vont changer les notions de frontières de nos réseaux locaux.

BD Je sèche...

LF En lien avec ma réponse précédente, quid des services (catalogue) que l’on proposera à nos utilisateurs dans nos laboratoires : services in2p3 ou autres ?

FL Là je sèche !

KC Évidement avec quatre sessions en parallèle on ne peut pas tout suivre, je vais regarder les vidéos. Dans ce que j’ai vu, il n’y a rien de très significatif pour l’évolution de l’informatique à l’IN2P3, peut-être un peu les réseaux virtuels SDN et le cloud (qui est très à la mode).


5- Si tu as déjà participé à des JRES, comment qualifierais-tu cette édition par rapport aux éditions précédentes ?

VG Bon cru même si la dimension des JRES (nombre de participants) et le peu de présentations « labo » versus « institution » me gênent un peu.

SG Instructive mais de qualité inégale.

BD J’ai eu la chance d’assister aux éditions 2013 et 2015. Avant c’était 2007, trop loin pour que je me souvienne d’autre chose que d’avoir cassé les lunettes de mon voisin d’amphi quand je me suis endormi sur son épaule, mais je m’égare... Cette dernière édition m’a paru plus intéressante en termes de contenu, même si j’ai l’impression que les universités se font la part belle et qu’un peu plus de contribution du CNRS serait bienvenue. En ce qui concerne la logistique, c’est impressionnant. Ça devient très pro.

LF Moins de sujets très techniques et des sessions avec des sujets un peu redondants, présentant globalement les mêmes outils (les différences n’étant quelquefois que le nombre d’utilisateurs gérés par les services).

FL Pas grand-chose à dire...

KC Pas mal, on en a vu pire.


6- La participation de l’IN2P3 aux JRES2015 te semble-t-elle trop faible, adéquate, trop importante ?

VG C’est une question un peu tordue, que je sache l’IN2P3 n’y était pas représentée en tant que telle, chacun y est allé de son propre chef. Je ne peux pas répondre (et je ne vois pas l’intérêt derrière la question).

SG De par leur ambition ou leur mise en œuvre, de nombreux projets de l’IN2P3 auraient certainement leur place aux JRES (sous forme de retour d’expérience par exemple).

BD Forcément trop faible. Nous avions certes trois présentations je crois (Fabrice J., Serge B. et Thierry D.), mais quand je vois ce qui est présenté aux JI de l’IN2P3, j’ai l’impression que nous avons vraiment de la matière.

LF Adéquate.

FL Un peu trop faible alors qu’au CNRS je pense que l’IN2P3 est probablement la structure (pour ce qui est de l’informatique) la mieux organisée et la plus efficace ! Une présentation du CC-IN2P3 aurait été appréciée.

KC Je trouve qu’il n’y avait pas beaucoup de nos collègues IN2P3 mais c’est peut-être normal, il faut que quelqu’un garde la boutique. Et il n’y a pas eu beaucoup de présentations de l’IN2P3 non plus.


Toutes les présentations sont disponibles sur le site des JRES.

De mon côté, je dirais que j’aurais attendu ma dernière participation aux JRES pour entendre enfin une de nos tutelles encourager explicitement notre participation à la production de logiciels libres, au-delà de leur simple consommation. Elle se trouve dans la keynote d’Henri Verdier, le nouveau directeur de la DINSIC (la Direction interministérielle du numérique et des systèmes d’information et de communication, qui regroupe la DSI de l’État et la Mission dédiée à l’Open Data), keynote qui m’a personnellement fait forte impression. Pour sa prise de position sur l’open source, c’est ici à partir de 27’30.

Christian Helft (LAL)

Rechercher
     

Directeur de la publication  : Alain FUCHS.
Responsables éditoriaux : Pierre-Etienne MACCHI.
Comité de rédaction : Frédérique CHOLLET LE FLOUR, Virginie DELEBARRE DUTRUEL, Christian HELFT, Dirk HOFFMANN et Gaëlle SHIFRIN.

logo CCIN2P3
© CCIN2P3