n°11
Mai
2010
Transition EGEE / EGI

Nous traversons une période de transition marquée par la fin du cycle des projets EGEE. Le dernier EGEE User Forum à Uppsala en Avril a été de ce point de vue à la fois triste et joyeux : triste parce qu’il marque la fin d’un cycle de projets et que certaines communautés d’utilisateurs sont très inquiètes du lendemain et joyeux parce que c’était la première apparition publique au niveau international de l’Infrastructure de Grille Nationale française France Grilles. Je tiens à remercier toutes celles et tous ceux qui ont participé à l’animation du stand et dire ma joie de voir petit à petit les vêtements et les ordinateurs s’accumuler à l’intérieur du stand à mesure que les journées passaient. [1]

Beaucoup de personnes se posent des questions sur l’articulation entre le Groupement d’Intérêt France Grilles, l’Institut des Grilles, la NGI (National Grid Initiative) France et LCG France. Ce n’est pas simple et je vais essayer de l’expliquer de façon simplifiée.

France Grilles est le nom du Groupement d’Intérêt Scientifique créé entre le CEA, la Conférence des Présidents d’Universités (CPU), le CNRS, l’INRA, l’INRIA, l’INSERM , RENATER et le Ministère de la Recherche. Il a été créé pour coordonner le déploiement d’une infrastructure de grille nationale. Ses missions principales sont les suivantes :
- Etablir une infrastructure nationale de Grilles de production, pour le stockage et le traitement de données scientifiques massives en coordonnant les efforts de chaque associé et promouvoir son usage dans toutes les communautés scientifiques ;
- Contribuer, avec les autres "Infrastructures Nationales de Grille" des Etats membres impliqués, au fonctionnement de l’infrastructure européenne EGI
- Favoriser l’organisation au plan national d’une communauté utilisatrice par l’organisation de formations, de séminaires, par la diffusion d’informations sur les grilles ;
- Favoriser les coopérations académiques ou d’intérêt industriel, nationales ou internationales, utilisant les Grilles et à travers elles les usages avancés du calcul, de la gestion de données scientifiques, et les services innovants rendus possibles par les Grilles ;
- Favoriser les rapprochements et les échanges entre les équipes des Parties travaillant sur les Grilles de Production et les grilles de recherche ;
- Faciliter l’établissement de stratégies concertées et la coopération avec les organisations mises en place concernant les réseaux de communication électroniques destinés à la recherche et l’enseignement supérieur, et notamment le GIP RENATER et l’infrastructure européenne GEANT ainsi que les autres réseaux pour la recherche dans le monde.

Dans le jargon du monde des grilles, on peut donc dire que le GIS France Grilles est la NGI France, l’Initiative de Grille Nationale Française. Aujourd’hui, la France dispose d’atouts exceptionnels :
- le G.I.S France Grilles, entité légale dans laquelle inscrire les actions techniques, scientifiques et même médiatiques au niveau national et qui est habilité à parler au nom de la NGI France au niveau international
- la grille de production française, labellisée Très Grande Infrastructure de Recherche par le Ministère de la Recherche et à ce titre bénéficiaire d’un financement pluriannuel démarré en 2009.
- LCG France, colonne vertébrale de la grille de production française, appuyée sur les personnels et les équipements des laboratoires de l’IN2P3. Le financement des équipements pour LCG France est indépendant du financement de la grille de production et l’objectif sera de mettre en place des synergies pour un bénéfice mutuel.
- Des communautés d’utilisateurs hors de la physique des particules (sciences de la vie, sciences de la planète, SHS) qui ont des besoins importants et qui ont déjà acquis une expérience solide et reconnue de l’utilisation des grilles
- la communauté scientifique structurée autour de la grille de recherche nationale Grid5000 constitue un partenaire naturel pour développer des collaborations à long terme
- plusieurs projets européens qui démarrent en 2010 (EUMedGrid-Support, DEGISCO, EDGI, EGI-Inspire, SHIWA, StratusLab) où les acteurs du GIS France Grilles sont fortement présents voire même leaders.

Et l’Institut des Grilles dans tout cela ? L’Institut des Grilles du CNRS représente le CNRS dans le GIS France Grilles. Il va être amené à jouer un rôle central dans le fonctionnement du GIS au niveau technique et au niveau scientifique. Le CNRS a été présent dans les projets européens depuis DataGrid aux côtés du CEA et sa vocation pluridisciplinaire le qualifie pleinement pour être le moteur du GIS. Au moment où j’écris ces lignes, le texte final du GIS est en cours de signature par ses tutelles. La prochaine étape est la mise en place des structures exécutives et le remplissage de l’organigramme d’ici l’été. Les premiers défis des personnes nommées seront de mettre en route les opérations de la NGI France et de préparer la réponse à l’appel à projets d’équipements technologiques d’excellence du Grand Emprunt National dont l’ouverture est imminente.

Pour finir, je voudrais tous vous inviter à l’atelier technique France Grilles le 31 Mai 2010 au siège du CNRS à Paris. Ce sera le véritable lancement de la grille de production française. Toute une équipe d’ingénieurs, notamment au CC-IN2P3, a travaillé pour préparer la transition depuis EGEE pour qu’elle soit totalement transparente aux utilisateurs. Un nouveau portail http://www.france-grilles.fr est en cours de finalisation qui doit être LE portail unique de la grille de production française. Nous avons énormément de pain sur la planche : je suis très encouragé quand je vois la motivation des ingénieurs et des chercheurs. La vraie richesse de tous ces projets, le vrai atout pour leur réussite, ce sont les femmes et les hommes qui se battent pour les mener à bien.

Vincent Breton

[1] Les personnes présentes au EGEE User Forum comprendront.

Interview

Ikuo UEDA

Cloud Computing

StratusLab
Rechercher
     

Responsables éditoriaux : Dominique Boutigny et Cristinel Diaconu
Comité de rédaction : Virginie Dutruel, Sébastien Grégoire, Eric Legay, Gaëlle Shifrin et Tiffany Thome

logo CCIN2P3
© CCIN2P3